• retour de Lorainne

    Le Circuit de Lorainne (ex Circuit des Mines) est une belle épreuve. La saison passée, je l'avais déjà faite, en tant que chauffeur de campeur. Cette année, en tant que mécano je l'ai vécu plus de l'intérieur. Les coureurs de l'équipe, on été une nouvelle fois, impressionnant dans leur comportement en course, seul nous à manqué la victoire.

    mercredi, 1ère ét. :  Pas de changement d'hôtel, alors c'est en tant "qu'invité", au côté du directeur sportif, que je fait cette première étape. Les deux premières heures sont très rapides, mais à 50 Kms de l'arrivée Jim Casper se fait distancé par le peloton, dans la voiture tout le monde est inquié. Tout la monde sauf Jim qui nous tranquilise en nous assurant qu'il sera dans les délais. La mission sera réussie.

    jeudi, 2ème ét. :   Aujourd'hui, on inverse les rôles. Moi derrière et Eric devant. Gros minsements au coeur en passant devant le mémorial de Verdun. L'endroit me refroidit. Côté course, c'est du classique, une échappée qui prends 8 minutes d'avance, les équipes de sprinteurs qui roulent et sprint massif. L'arrivée en faux plat descendant ne favorise pas Jim qui prend un accessit.

    vendredi, 3ème ét. :  C'est ma journée transfert, Metz - La Bresse (190 Kms), en camion. L'hôtel se situe à 100 mètres derrière la ligne d'arrivée, et c'est au cul du camion que je voie l'arrivée de l'étape. Par la suite, la journée se terminera très tôt (17h30), une bonne occasion pour fêter les 48 printemps de mon collèque mécano, Eric.

    Samedi, 4ème ét. :  Petite étape (145 Kms) mais forte chaleur (30° C). L'échappée du jour est composée de 8 coureurs dont Yannick Talabardon (Besson-Sojasun) et de l'angervillois, Tony. Ecart maximal : 3'20''. L'équipe du maillot jaune (Vacancesoleil) contrôle, l'écart descendra jusqu'à 30'' au panneau Arrivée 15 Kms. Mais la jonction ne s'effectuera pas. Devant, Yannick n'est pas dans un bon jour. Par contre, il y en a un qui "tourne bien la canne". Tony finira second de l'étape, après le déclassement de Brice Feillu. Séquence émotion : le Tony, il a failli me faire pleurer.

    Dimanche, 5ème ét. :   Transfert hôtel - arrivée, distance de 24 Kms, soit une fois sur place, une attente de .... 6 heures. Et 6 heures sous un soleil de plus de 30° C c'est très long. Mamat arrive avec le bus de l'équipe, la clim' et la TV sont les bienvenues. Arrivée, on range le camion, on plie les galeries, on charge les valises dans les voitures et c'est le retour à la maison.

    Ma prochaine course, se sera au mois de Juin, aux Boucles de la Mayenne avec les BESSON - SOJASUN.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :