• billet d'humeur

    Richard Jamin, rédacteur en chef du mag' L'acheteur Cycliste, nous sort un édito (novembre 2010) qui me fait bien maré. Moi, j'aime çà. Je cite :

    "Nonobstant la culpabilité avérée ou non d'Alberto Contador, le présumé mangeur de viande aux hormones sous vide, j'avoue être surpris par cette nouvelle. Non seulement Contador est un garçon qui respire la sincérité, mais de plus, force est de constater que les instances antidopage, UCI, AMA, AFLD, dans un bel élan, semblent avoir décidé de faire passer le sport avant les intérêts financiers. Ou alors, les intérêts financiers passent désormais par une traque sans pitié des tricheurs. Magnifique nouvelle !"

    La suite n'est que du bonheur :

    "Maintenant que la traque semble organisée et vraiment efficace (on se demande encore comment Armstrong a pu passer au travers ...), il conviendrait de mettre le deuxième étage de la fusée en orbite : l'encadrement des teams pros. Gianetti, Riis, Saronni, Sergeant, Bramati, Dekker, Breukink, Yates, Aldag, Madiot, Holm, Henn, et évidemment, le très énervant Bruyneel, tous sont managers ou directeurs sportifs des plus grands teams pros UCi actuels, Tous, à des dégrés moindres, ont été convaincus de dopage ou ont fini par avouer. Dans ces conditions, comment faire évoluer les choses ? Il serait pourtant assez simple, dans les statuts des organisateurs ou dans celui des D.S. de préciser que celui qui a été convaincu de dopage ne peut pas exercer de fonction dans l'encadrement d'un team cycliste. Pendant qu'on y est, idem pour les consultants. France Télévisions, qui joue depuis de nombreuses années au chat et à la souris avec le dopage, Eurosport, dont on se demande s'il n'y a pas de "fléchettes" en libre-service, vus les C.V. des consultants, là aussi il faudrai faire le ménage. J'en passe et des meilleurs. Comment se fait-il que des Bassons, Delion et autre Goubert, ne soit pas à l'antenne ? Enfin pour la fine bouche, même notre sélectionneur national a brillé, durant sa carrière, lors de sa fuite en Espagne (et lors du Tour 98), après qu'il ait senti de près le vent en boulet. Messieurs les instances, il semble que vos efforts portent enfin leurs fruits pour confondre les tricheurs. A coups de millions d'euros. Malheureusement, pour l'instant, le meilleur système de contrôle antidopage semble être le podium du Tour ! Depuis 10 ans, il est infallible, si l'on met de côté le "chimiste" américain, qui visiblement avait trouvé la martingale sept années durant ! Dans les casinos, les tricheurs ne sont plus acceptés à l'entrée. Si eux y arrivent, c'est à votre portée.... "

    Merci Monsieur Jamin.

    PS : Faites attention à vous ....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :